Adam & Amina Seid Tahir

several attempts at braiding my way home

Oscillant entre travail et propositions spéculatives, several attempts at braiding my way home s’empare de la fiction comme outil permettant d’ébranler le possible et trouver des possibilités de rétablissement et d’appartenance. La pièce nage avec les dauphins de Clymène qui défient la compréhension de l’héritage. Elle écoute les morses qui se fient à leurs poils pour naviguer. several attempts at braiding my way home est une collection de stratégies pour créer un chez-soi dans un paysage afro-nordique. Tresser les cheveux, fusionner les os, faire pousser les nageoires. C’est une vague de chaleur et la nostalgie d’un chez-soi.

Amina Seid Tahir (elle) est une artiste suédo-érythréenne basée à Stockholm qui fait actuellement une licence en beaux-arts à Konstfack. Elle travaille de manière multidisciplinaire avec des moyens tels que la vidéo, le son, la performance, l’installation et la musique. Actuellement, son travail se concentre sur le repos et la guérison collectifs par le biais du son, des vibrations, du tressage, de la fabrication d’oreillers, de la performance et de groupes de repos séparatistes pour les personnes appartenant à des communautés ethniques minoritaires. Manifester des espaces où les rêves peuvent fonctionner comme des graines pour faire pousser des futurs. Elle s’intéresse également à la mythologie érythréenne et à la médecine des plantes, créant des contes inspirées par des histoires et des mythes.

Adam Seid Tahir (iel) est unex chorégraphe et danseureusex baséex à Stockholm. Son travail englobe la danse, la performance, la chorégraphie, l’écriture, le codage et la création d’œuvres pour des plateformes physiques et le cyberespace.
Adam s’intéresse à la rencontre entre la noirceur, la technologie basée sur les capteurs, le tressage, l’animation 3D et le travail somatique, et les utilise pour manifester des réalités alternatives. Iel guide son processus de création d’œuvres par le biais de rituels numériques et physiques croisés pour la divination. Récemment, iel s’est intéresséex à la création de machines affectives et émotionnelles, tout en continuant à s’intéresser aux modes d’expression faciale et en travaillant sur le stank face dans ses derniers travaux.

L’Abri – Madeleine

05.11 – 19h00
06.11 – 18h00

conception et interprétation : Adam Seid Tahir
création : Adam & Amina Seid Tahir
dramaturgie : Lydia Östberg Diakité
musique : Crystallmess
costume-coiffure : Malcolm Marquez
costume : Amina Seid Tahir
création lumière : Jonatan Winbo
soutiens : Kulturrådet, Helge Ax:son Johnsons stiftelse, MARC, Riksteaterns Produktionsresidens för dans 2021

photographie: Amina Seid Tahir
danseur visible: Adam Seid Tahir